Association Stendhal et des amis du musée Stendhal (Grenoble)

Association Stendhal et des amis du musée

Stendhal (Grenoble)

Bienvenu, Mirë se vini, Willkommen, Welkomma, Welcome, Marhaban, ようこそ、日本スタンダール研究会」公式ホームページへ, Bari galoust, Xos gelmissiniz, Welkum, Ongi etorri, Swagata, Ansuf yiswen, ščyra zaprašajem, Kyo tzo pa eit, Ani kié, Dobro došli, Degemer mad, Dobre doshŭl, Benvinguts, Ulihebisdi, Huān yíng, Karibu, Eoso eoseyo, Bonavinuta, Bel bonjou, Bienvini, Ben vini, Bienvéni, Bienvini, Bienvéni, Dobrodošli, Velkommen, Bienvenido, Bonvenon, Tere tulemast, Gabitê, Vælkomin, Tervetuloa, Welkom, Wìllkòmme, Binvignut, Fàilte, Fáilte, Benvido, Croeso, Planvenguda, Mikouabô, Kalos irthate, Eguahé porá, Baroukh habaim, Swaagat, üdvözlöm, Selamat datang, Velkomin, Benvenuto, Yôkoso, Séyiz l’beinv’nu, Amrehva ysswène, Som svakoum, Drumbaca, Nodé, Bi xer hati, Benvenguda, Gnindi ton hap, Gratus mihi venis, Laipni lūdzam, Boyeyi bolamu, Sveiki atvykę, Wëllkom, Dobredojde, Selamat datang, Swagatham, Tonga soa, Merhba, Haere mai, Miawezon, Tavtai morilogtun, Ne y waoongo, Welkom, Namaste, Velkommen, Benvenguts, Khush amdeed, Ji aayien nu, Bon bini, Khosh âmadid, Witaj, Bem-vindo, Benvenguda, Bine ai venit, Dobro pojalovat, Afio mai, Benènnidu, Dobrodošli, Wauya, Bhali karay aaya, Vitame vás ou Vitajte, Dobrodošel, Zupinje z te videtite, Välkommen, Härzliche wöikomme, Karibu, Tuloy ka, Maeva, Nalvaravu, Rahim itegez, Vítejte, Swagatham, Yindii ton rap, Hosgeldiniz, Gazhasa oetiśkom, Laskavo prosymo, Xin chào, Bénvnou, Diarama, Wilkum, ékouabô, Isibingelelo

Agenda

 


Mardi 1er février à 17 h 15

Assemblée Générale de l’Association
Archives départementales de l'Isère, 12 rue Georges Perec à Saint-Martin-d'Hères


Jeudi 10 février à 19 h

Amour et littérature : les lettres de Stendhal à Métilde
Conférence de Catherine Mariette
Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine, 12 boulevard Maréchal Lyautey à Grenoble

Stendhal rencontre Matilde Viscontini Dembowski en mars 1818. Les premières lettres qu’il lui envoie datent d’octobre 1818, la dernière de janvier 1821. Dans cette relation distante, essentiellement épistolaire, Stendhal tente de séduire Matilde en glaçant son désir pour ne pas l’effrayer. On retrouve la trace de l’idéalisation de cet « amour qui ne vit que d’imagination » dans toutes les lettres que Stendhal écrit à sa correspondante italienne, bien réticente à ses déclarations. Mais à quel moment, à partir de quel indice peut-on déceler que cette correspondance s’écarte de son objet réel et qu’elle devient essentiellement littéraire, comme un brouillon au traité De l’amour que Stendhal commence à rédiger au moment de sa passion pour Matilde ?


Mardi 22 mars à 19 h

J’ai tant vu le soleil
Entretien avec Emmanuel de Waresquiel

 Librairie du Square, 2 place Docteur Martin à Grenoble
Réservation : sur
place, par téléphone 04 76 46 61 63 ou par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Emmanuel de Waresquiel, excellent historien de la société française sous la Révolution et l’Empire, a publié en 2019 un essai, aussi remarquable qu’inattendu, sur son compagnonnage avec Stendhal : « J’ai tant vu le soleil ». Il nous confie qu’il a écrit cet essai animé de cet état de grâce particulier, de cette disposition passagère à la légèreté et au bonheur sans laquelle on ne peut aimer Henri Beyle.
Il nous fait l’honneur d’une visite à Grenoble pour un entretien avec Catherine Mariette et Christine Rannaud, en partenariat avec la Librairie du Square.
Un moment fort de notre saison stendhalienne.


Mercredi 13 avril à 19 h
Prosper Mérimée et les Monuments Historiques
Conférence de Martine Jullian

Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine, 12 boulevard Maréchal Lyautey à Grenoble

Lorsque Prosper Mérimée devient Inspecteur des Monuments Historiques en 1834, le service créé par Guizot, alors ministre de l’Intérieur, existe depuis 1830. Mérimée en fait une administration moderne qui lui vaut d’exister encore aujourd’hui. Tant par son combat pour l’inventaire, la conservation et la restauration de ce que l’on ne nommait pas encore le patrimoine, que par les choix qu’il fit dans ses interventions, il était conscient de contribuer à l’écriture de l’histoire de la France. Il œuvrait ainsi à la définition des origines sinon de l’identité de la nation, à une époque où celle-ci se devait d’inclure la Révolution dans une continuité qui découlait de l’Ancien Régime. Toute une démarche assez étrangère aux préoccupations de son ami Henri Beyle.

Jeudi 14 avril et mardi 17 mai à 14 h 30
Promenade littéraire stendhalienne au Cimetière Saint Roch
Avec Christiane Mure-Ravaud
Rendez-vous à l’entrée principale du Cimetière Saint Roch, 2 rue du Souvenir à Grenoble
Tarif : 7 € ou 4 € pour adhérents Stendhal ou Asroch

Inscription : par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , par téléphone 07 87 63 39 83

Après les succès rencontrés par Christiane Mure-Ravaud lors de ses balades littéraires dans les rues de Grenoble, elle nous emmène cette fois-ci dans les allées du cimetière historique Saint-Roch à la rencontre de ces personnalités rencontrées dans la Vie de Henri Brulard.

Mardi 10 mai
Stendhal au pays des Mille et Une nuits
La Casamaures, 58 allée de la Casamaures à Saint-Martin-le-Vinoux (Tram E station Casamaures)

Comme beaucoup de ses contemporains, Stendhal appréciait les contes des Mille et Une nuits que l’Europe avait découverts à l’époque des Lumières. Ne dit-il pas en 1832 dans Souvenirs d’égotisme : « Les Mille et Une nuits que j’adore occupent plus d’un quart de ma tête » ? Loin du réalisme que l’on accole souvent à son nom, ce qui lui plait dans cette œuvre, c’est le merveilleux, avec son cortège de songeries exotiques, de pouvoirs surnaturels, de prodigieuses métamorphoses. Privilèges magiques qu’il serait bien tenté à l’occasion de s’octroyer, à l’exemple des génies orientaux !
Françoise Bertrand et Christiane Mure-Ravaud vous embarqueront l’espace d’un soir dans cet univers onirique, dans ce lieu on ne peut plus orientalisant, celui de la Casamaures, autre fruit toujours du même rêve.
Conférence-lectures avec projections, prolongée par quelques saveurs gourmandes, histoire de goûter ce lieu bien singulier.

1ère séance : 15 h Visite guidée / 16 h Conférence-lectures/ 17 h 15 Thé à la menthe dans les jardins
2ème séance : 16 h Conférence-lectures  / 17 h 15 Thé à la menthe dans les jardins  /  17 h 45 Visite guidée

Réservation (à partir du 1er mars en précisant la séance souhaitée) : par mail  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par courrier à : Association Stendhal, 14 rue Jean-Jacques Rousseau 38000 Grenoble
Participation aux frais de 10 € en soutien à l’Association de la Casamaures qui fait vivre cette demeure


Jeudi 9 et vendredi 10 juin
Voyage à Paris sur les pas de Stendhal

En complicité avec l’association des Amis de Stendhal de Paris, deux jours dans la capitale sur les pas de celui qui finalement a été dans le temps plus parisien que milanais ou grenoblois. Nous vous emmènerons à cette occasion dans le Paris romantique, celui de la rive droite du Palais royal à la rue de Richelieu, de la Galerie Vivienne, du Passage du panorama jusqu’aux Grands boulevards, mais aussi celui de la Nouvelle Athènes, au Musée de la Vie romantique et à la Fondation Thiers, en des lieux insolites à une époque où Paris était la capitale de l’Europe. Avec dîner festif dans un restaurant historique proche de Drouot.
Jean-Jacques Labia, éminent stendhalien, sera note guide.

Inscription (à partir du 1er avril) : par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou par courrier à : Association Stendhal, 14 rue Jean-Jacques Rousseau 38000 Grenoble